S’abonner
[mc4wp_form id="21"]

Finis les 2 ans de chômage … et maintenant ?

Ca y est ! Aujourd’hui je fête les 2 ans de ma boîte LA TOILE SUR ECOUTE
et surtout la fin de mes deux ans de droit au chômage: Adieu les actualisations mensuelles, adieu les rendez-vous pôle emploi avec des interlocuteurs qui ne comprennent pas ce que je fais, et adieu les aides de l’état.
J’ai épuisé mon quota. Tout mon quota.

Je m’étais donnée 2 ans pour monter une boîte et faire en sorte qu’elle marche assez bien pour me verser un salaire.
Un salaire de 3000–3 500 euros ça ne coûte pas 3000_3 500 euros à l’entreprise… mais le DOUBLE !
Ca veut dire quoi ? Que je dois gagner environ 90 000€ sur l’année ? Avec mes podcasts? Chaud.

DEUX ANNÉES RICHES EN CONTENU
J’ai passé 2 ans à faire du contenu. Ecrire, enregistrer, monter 9 chaines de podcasts, tenir à jour mon compte Instagram avec des posts quotidiens pour créer une communauté, alimenter ma page Facebook dédiée non sans mal, contacter des journalistes dans tous les sens pour qu’ils écoutent et recommandent mes chaines…

La 1ère année je n’ai pas gagné 1 centime.
La 2ème année, grâce à tout ce contenu qui m’a rendu visible, des marques m’ont approché pour les accompagner dans la création de leur podcast.
Enderby, AFUF, Volcanic, Maison de la barbe à papa et Meetic.
Des clients audacieux (connaissant ma patte…), qui sont devenus des clients réguliers.

J’AI RÉUSSI BORDEL !
J’ai réussi. J’ai réussi à me verser un premier salaire ce mois-ci.
Ca fait bizarre de se verser soi-même son salaire d’un compte à un autre.
Ca a l’air si facile comme ça de se transférer de l’argent. HA HA HA

COMMENT J’AI FAIT ?
J’ai pas fait grand chose de miraculeux. J’ai juste TRAVAILLÉ. Comme une maboule. Je ne le dis pas pour qu’on me dise “Bravo”. Pas du tout. Je le dis pour ceux qui douteraient. J’ai aujourd’hui la preuve que peu importe dans quoi tu te lances, si tu bosses, ça ne peut que marcher. (Mis à part les événements cas de force majeure comme le virus qui n’aide pas, bien entendu)

Le plus dur ce n’est pas de travailler. Non. Le plus difficile c’est de ne pas écouter les autres.
“Pénélope, tu crois pas que t’en fait trop ? Prends toi des vacances, tu ne vas jamais tenir. Ca sert vraiment à quelque chose tout ce que tu fais ? Tu ne devrais pas prioriser ?”.

Alors même que j’étais persuadée qu’il fallait en semer trop pour en cueillir un peu, je me suis dit plus d’une fois “peut être qu’ils ont raison” ? Peut être que ce n’est pas en travaillant autant que ça va fonctionner? Je me tue à la tâche pour rien, en fait ?

Et puis, j’ai regardé des docu sur Netflix BigFlo et OliMaitre GimsLady GagaTaylor Swift… et TOUS n’ont pas pris de vacances pendant au moins 2 ans, des vraies vacances j’entends. Et TOUS ont réussi.
A chaque fin de docu je me disais: “bah voilà, c’est tout. Il faut bosser.”

Donc oui. Je suis maintenant convaincue que tout est possible si on bosse comme une malade mentale, ce qui implique :
– Peu de vie sociale
– Peu de moments de répit
– Beaucoup d’incompréhension de la part de son entourage.

Mais ça vaut le coup. Et le plus incroyable, c’est que plus tu bosses… plus tu bosses ! HA HA HA
Toujours plus comme dirait Lena Mahfouf !

BILAN & PROJETS
2021 va être une année riche en contenu.
– Mon podcast Journal d’un Reconfinée qui est parti pour durer…
– Je publie 1 livre. Non, 2. Non, 3. Non, 4. Non, pardon, je reprends:
je publie 5 LIVRES ! Truc de dingo.
– Je vais accompagner 2 belles marques pour leur faire leurs podcasts.
– L’écriture d’un scénario.

Du taf, du taf, du taf et surtout merci Pole Emploi.

Pénélope Boeuf
Fondatrice La Toile Sur Ecoute

Scroll to top